détriment

détriment

détriment [ detrimɑ̃ ] n. m.
• 1236; lat. detrimentum, de deterere détritus
Vx Dommage, préjudice, tort.
Mod. À (mon, son...) DÉTRIMENT; AU DÉTRIMENT DE : au désavantage, au préjudice de. « Comme Antipas jurait qu'il ferait tout pour l'Empereur, Vitellius ajouta : — “Même au détriment des autres ?” » (Flaubert).
⊗ CONTR. Avantage.

détriment nom masculin (latin detrimentum, dommage) Littéraire. Perte matérielle ou morale : Subir un grand détriment. En astrologie, situation d'un astre qui parcourt le signe opposé à son domicile. ● détriment (expressions) nom masculin (latin detrimentum, dommage) Au détriment de, au préjudice de : Faire sa fortune au détriment des autres.détriment (synonymes) nom masculin (latin detrimentum, dommage) Au détriment de
Synonymes :
- désavantage

détriment
(au) loc. Prép. Au détriment de: au préjudice de. Il travaille au détriment de sa santé.

⇒DÉTRIMENT, subst. masc.
A.— Au sing.
1. Vx ou littér. Dommage, préjudice subi par quelqu'un. Un détriment grave; causer un grand détriment à; subir un détriment considérable. Je ne lis plus les journaux français. D'ailleurs quel détriment? (VERLAINE, Corresp., t. 1, 1873, p. 313). Ce m'est un détriment que, sans que j'y consente, La beauté d'un humain fasse que je la sente (JAMMES, De tout temps à jamais, 1935, p. 46).
2. Au détriment de. Locution prépositionnelle marquant une corrélation entre deux éléments, en introduisant l'élément qui est défavorisé par rapport à l'élément favorisé. Loc. synon. aux dépens de. Au détriment des autres; au détriment de sa santé; tourner au détriment de; vivre au détriment de. Menace de gelée, qui s'est réalisée dans la nuit au détriment de ce pauvre pays (DELACROIX, Journal, 1854, p. 171). Je travaille sans désemparer. Sept ou huit heures par jour; au détriment de tout le reste, lectures et correspondance (MARTIN DU G., Souv. autobiogr., 1948, p. CXXX) :
Les grèves, lorsqu'elles se produisent, ne peuvent avoir d'autres conséquences que d'aggraver davantage, au détriment de tous, les déficiences de la production.
DE GAULLE, Mémoires de guerre, 1959, p. 577.
B.— Au plur., vx. Débris d'une matière qui s'est désagrégée. Détriments de coquilles. Synon. fragments, restes. Nous ne trouvâmes sur le sable, que des détrimens de moules, de limaçons et de pourpres (Voy. La Pérouse, t. 3, 1797, p. 22).
Au fig. Vestiges, reliques. [Il] fit, avant de se retirer, un beau salut à ces pieux détriments, puis une génuflexion, en bas, devant le tabernacle (HUYSMANS, Oblat, t. 1, 1903, p. 251).
P. métaph. Ces courtisans (...) Ces ouvriers déchus (...) Détrimens de l'Empire, étreignant notre époque (P. BOREL, Rhaps., 1811, p. 123).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1236 detriement « dommage, préjudice » (Livre blanc, f° 10 r°, A. mun. Valenciennes ds GDF. Compl.); 1383 en detriment de (VARIN, Archives administr. de la ville de Reims, t. III, p. 528 ds LITTRÉ); XVe s. au détriment de (Statuts des tanneurs de Coulommiers, Bulletin du comité de la langue, t. III, p. 563, ibid.). Empr. au lat. class. detrimentum « action d'enlever en frottant; détriment, perte, dommage »; dér. de deterere, cf. détritus. Fréq. abs. littér. :319. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 433, b) 230; XXe s. : a) 487, b) 570.

détriment [detʀimɑ̃] n. m.
ÉTYM. 1236; lat. detrimentum, de deterere « user en frottant ». → Détritus.
1 Vx. Dommage, préjudice, tort.
2 Mod. À (mon, son…) détriment. || Cet arrangement s'est conclu à mon détriment. || Cela tourne à son détriment. || Favoriser une classe au détriment des autres (→ Arbitre, cit. 7).
1 (…) beaucoup d'hommes marquants de ces deux partis sont choisis au détriment des modérés du Centre.
Georges Lecomte, Ma traversée, p. 26.
Loc. prép. (XVe). Au détriment de : au désavantage, au préjudice de. Dépens (aux dépens de).
2 (…) comme Antipas jurait qu'il ferait tout pour l'Empereur, Vitellius ajouta : — « Même au détriment des autres ? »
Flaubert, Trois contes, « Hérodias », II.
3 Au plur. Vx. Fragments d'une matière qui s'est désagrégée. || Des détriments de coquilles. Débris, reste (restes); détritus (1.).
CONTR. Avantage.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Игры ⚽ Нужна курсовая?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • detriment — DETRIMÉNT s.n. (În loc. prep.) În detrimentul (cuiva sau a ceva) = în dauna, în paguba (cuiva sau a ceva). – Din fr. détriment, lat. detrimentum Trimis de IoanSoleriu, 16.07.2004. Sursa: DEX 98  detrimént s. n. (sil. tri ) Trimis de siveco,… …   Dicționar Român

  • détriment — DÉTRIMENT. s. mas. Dommage, préjudice. Grand détriment. Notable détriment. Cela va, cela tourne au détriment du public. Causer, recevoir un notable détriment. Cela va au détriment de sa bourse.Détriment, en termes d Histoire Naturelle, se prend… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • detriment — det·ri·ment / de trə mənt/ n 1: injury loss; also: the cause of an injury or loss 2: a giving up of a thing or mode of conduct to which one is entitled that constitutes consideration for a contract – called also legal detriment; det·ri·men·tal… …   Law dictionary

  • detriment — DETRIMENT. s. m. Dommage. Grand detriment. notable detriment. cela va, cela tourne au detriment du public. causer, recevoir un notable detriment …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Detriment — may refer to: detriment (astrology) detriment (law), an element the benefit detriment theory of consideration in contract law This disambiguation page lists articles associated with the same title. If an internal link led you here …   Wikipedia

  • detriment — Detriment, Detrimentum. Recevoir detriment, ou perte et dommage, Detrimentum capere, vel facere. Faire detriment et porter dommage, Detrimentum afferre vel inferre, vel iniungere alicui …   Thresor de la langue françoyse

  • Detriment — Det ri*ment (d[e^]t r[i^]*ment), n. [L. detrimentum, fr. deterere, detritum, to rub or wear away; de + terere to rub: cf. F. d[ e]triment. See {Trite}.] 1. That which injures or causes damage; mischief; harm; diminution; loss; damage; used very… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • detriment — early 15c., from M.Fr. détriment or directly from L. detrimentum a rubbing off; a loss, damage, defeat, from pp. stem of detere to wear away, figuratively to weaken, impair, from de away (see DE (Cf. de )) + terere to rub, wear (see THROW (Cf …   Etymology dictionary

  • detriment — ► NOUN ▪ harm or damage: she fasted to the detriment of her health. DERIVATIVES detrimental adjective detrimentally adjective. ORIGIN Latin detrimentum, from deterere wear away …   English terms dictionary

  • Detriment — Det ri*ment, v. t. To do injury to; to hurt. [Archaic] [1913 Webster] Other might be determined thereby. Fuller. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”